Réda, le peintre de paris // Entreprise de rénovation // Tous corps d’état
Maisons côte à côte

Immobilier : qui est l’acheteur type ?

Peut-on dire qu’il existe un acheteur type en immobilier ? Sans doute pas. Les profils sont aussi variables que les objectifs poursuivis par les acquéreurs. Pour autant, de grandes tendances se dégagent, qui permettent non pas de définir un seul profil, mais plusieurs. De quoi permettre aux agences immobilières, mais aussi aux entreprises de rénovation du bâtiment de bien cerner leurs clients potentiels. Dans cet article, nous vous proposons de partir à la découverte de quelques-uns de ces profils.

Les primo-accédants

Dans le monde de l’immobilier, on désigne par primo-accédants les acquéreurs immobiliers qui achètent leur premier logement. Il peut s’agir de personnes qui ont longtemps vécu en location, pour des raisons de mobilité professionnelle, ou encore pour des raisons financières. Mais ce sont souvent de jeunes couples qui décident de franchir le pas afin de se retrouver dans l’appartement de leurs rêves ou encore qui décident d’acheter ou de construire au moment où ils attendent leur premier enfant.

Les agences immobilières de qualité se sont adaptées à la demande des primo-accédants, qui disposent souvent d’un budget limité. L’exception est évidemment constituée par les personnes plus à l’aise financièrement, qui ont vécu en location par choix. Toujours est-il que les primo-accédants recherchent souvent un logement à rénover, pour un budget contenu.

Pour eux, tout est neuf dans la démarche, ou presque. Ils ont besoin d’un accompagnement efficace, et parfois de l’aide d’un courtier pour monter leur dossier de prêt. Moyennant un prix de vente raisonnable, ils sont la plupart du temps prêts à accepter quelques inconvénients, comme des travaux à faire dans le logement, une situation en banlieue, l’absence de l’un de leurs critères de recherche, par exemple l’absence d’un extérieur.

Les personnes qui changent de résidence principale

Ces personnes n’en sont pas à leur premier achat immobilier. Souvent, elles sont propriétaires d’un bien qu’elles mettent en vente et achètent leur nouveau logement par le biais d’un prêt relais. Le budget peut être plus conséquent, mais ce n’est pas toujours le cas, en particulier lorsque l’acquisition immobilière fait suite à une séparation ou un divorce.

Toujours est-il que ces acquéreurs ont déjà une certaine expérience de l’immobilier, sans être des experts, mais ils sont souvent plus exigeants. S’ils disposent d’un logement dont ils sont propriétaires et qu’ils souhaitent vendre, ils ne sont pas forcément pressés. Ils attendront plus facilement le bien dont ils rêvent et qui correspond vraiment à ce qu’ils recherchent.

Parmi ces acquéreurs, on trouvera des couples qui passent d’un appartement à une maison parce qu’ils souhaitent plus d’espace ou que la famille grandit. Il y a aussi des cadres qui déménagent pour des raisons professionnelles. Enfin, la retraite peut être l’occasion de s’installer enfin dans la région de son choix.

Parmi les personnes qui changent de résidence principale, mais qui étaient déjà propriétaires, on trouve donc des situations et des attentes contrastées. Le point commun est cependant qu’il s’agit d’acquéreurs un peu plus âgés que les primo-accédants, aux moyens financiers plus importants et qui sont plus exigeants sur la qualité du bien.

Vous voulez effectuer une rénovation immobilière à Paris ? Contactez UPOQ pour obtenir un devis gratuit !

Les investisseurs immobiliers

Les investisseurs immobiliers, lorsqu’il s’agit de particuliers et non de professionnels, sont généralement propriétaires de leur résidence principale et souhaitent placer de l’argent dans la pierre pour diversifier leur portefeuille ou pallier la faible rentabilité des placements bancaires.
L’investissement locatif permet non seulement de se constituer un patrimoine immobilier, mais aussi de toucher un revenu complémentaire sous la forme de loyers mensuels. L’achat s’inscrit donc dans une stratégie financière et fiscale sur le long terme et peut parfois avoir pour objectif de générer des revenus à la retraite.

Les profils d’investisseurs immobiliers sont eux aussi très divers et il est difficile de généraliser. Dans la majeure partie des cas, néanmoins, ces acheteurs souscrivent un prêt dont les mensualités seront couvertes par le montant du loyer. La stratégie consiste donc à se constituer un patrimoine sans avancer de l’argent.

A l’inverse, concernant les investisseurs qui vivent des loyers, l’objectif est de dégager un certain cashflow mensuel, en visant des mensualités de prêt inférieures aux loyers. Dans ce deuxième cas, l’achat d’un bien à rénover s’impose, puisque les travaux de remise aux normes sont déductibles des revenus fonciers et donc des impôts., ce qui permet d’optimiser l’investissement et sa rentabilité.

Pourquoi s’intéresser aux profils d’acheteurs immobiliers ?

Les agents immobiliers ne proposent pas le même type de bien à tous les profils d’acheteurs. Le plus souvent, ils ont en portefeuille des appartements à rénover pour des primo-accédants, des logements plus prestigieux pour les personnes disposant de plus de capacités d’emprunt, mais aussi des immeubles ou des locaux à restructurer pour les investisseurs souhaitant effectuer beaucoup de travaux.

Pour les entreprises du bâtiment, le défi consiste souvent à proposer à ces différents profils d’acheteurs des prestations en accord avec leur budget et les objectifs de leur acquisition. Ainsi, un propriétaire occupant est souvent prêt à payer davantage pour la rénovation de son logement, tandis qu’un investisseur immobilier recherche la rentabilité et donc une rénovation au meilleur coût.

Partager ce conseil