Réda, le peintre de paris // Entreprise de rénovation // Tous corps d’état
Peinture plafond

Comment peindre un plafond ?

Peindre le plafond n’est certainement pas le travail de rénovation qui attire le plus les particuliers lorsqu’ils se lancent dans la rénovation de leur logement. La position pour peindre est inconfortable et si l’on n’utilise pas la bonne technique, les gouttes coulent dans la figure, tachent les cheveux ou maculent le sol. Ces problèmes sont fréquents et témoignent le plus souvent d’une méconnaissance de la technique à appliquer. Ainsi, quand on suit les bons conseils, peindre son plafond se révèle un véritable jeu d’enfant. A condition de procéder à une préparation adaptée des supports, qui vous garantit un résultat qualitatif. Découvrez ci-dessous tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans la rénovation de votre plafond.

Quel est l’état de l’ancienne peinture ou du plâtre ?

Commencez par évaluer l’état du revêtement actuel avant de vous lancer dans la peinture du plafond. La nouvelle peinture ne tiendra pas si le papier peint, l’ancienne peinture ou même le plâtre s’effritent. Voici quelques options qui s’offrent à vous :

  • Peinture sur le papier peint : la technique ne fonctionne que si le papier peint est encore fermement collé partout. En cas de défauts ou de zones décollées, il vous faudra enlever complètement le papier peint;
  • Peindre directement sur le plâtre : si le plâtre existant présente des trous, ceux-ci doivent être réparés avec un enduit de bouchage et une spatule. Assurez-vous que l’enduit sèche bien avant de peindre. Mieux vaut d’ailleurs poser une sous-couche, qui scelle les fibres du support et permet une meilleure accroche de la peinture. Le résultat sera dans tous les cas plus qualitatif;
  • Repeindre le support existant : que ce soit sur du papier peint ou du plâtre, une couche de peinture existante ne doit pas être craquelée, sinon elle se détachera lorsque vous peindrez par-dessus;
  • En règle générale, enlevez soigneusement les toiles d’araignée, la poussière et les taches de mouches. Il serait dommage qu’elles viennent salir votre plafond tout blanc encore frais de peinture !

Quel matériel vous faut-il pour peindre votre plafond ?

Pour bien peindre un plafond, commencez par acheter le matériel nécessaire. Voici quel est l’équipement indispensable.

  • Ruban de masquage pour protéger les bordures, les prises, etc;
  • Différentes bâches pour recouvrir les murs et surtout les sols;
  • Rouleau de peintre pour grandes surfaces avec grille de brossage et tige télescopique;
  • Brosse ronde à rechampir pour les coins et les bords de finition;
  • Brosse plate pour les retouches;
  • Escabeau ou échelle;
  • Pour les pièces hautes, un petit échafaudage est recommandé, que vous pouvez emprunter dans une quincaillerie;
  • Des cartouches d’acrylique (incolore) et un pistolet à cartouches pour les finitions murales;
  • Suffisamment de peinture pour deux couches. Pour un mètre carré de surface lisse, il faut environ 150 ml de peinture.

Achetez de préférence un peu plus de peinture qu’il ne vous en faut. Il serait dommage de devoir retourner en boutique de bricolage pour vous rendre compte que la référence est épuisée et qu’il vous faut attendre pour terminer le chantier ! Pour un plafond, privilégiez la peinture blanche ou crème mate. La peinture acrylique se nettoie facilement à l’eau.

A quoi faut-il encore penser durant la phase de préparation ?

Supprimer l’éclairage au plafond

En règle générale, les plafonniers et les projecteurs interfèrent avec la peinture du plafond. Par conséquent, coupez le fusible et regardez les différentes lampes : vous pouvez simplement recouvrir l’éclairage s’il est directement encastré dans le plafond, comme les spots. Il est préférable cependant de retirer les suspensions.

Bien appliquer le masquage

Couvrez tout ce qui doit être protégé de la nouvelle peinture avec du ruban adhésif : les garnitures, les plafonniers qui ne peuvent pas être enlevés, les sorties de plafond des lampes enlevées, les cadres de portes et de fenêtres. Prévoyez des bâches pour les meubles qui resteront dans la pièce. Vous pouvez d’ailleurs si vous craignez les taches sortir l’essentiel et le stocker dans une pièce adjacente. Vous devez également protéger le sol des éclaboussures avec une bâche en plastique.

Poncez et posez une sous-couche

Si vous avez réparé les irrégularités du plafond avec de l’enduit de bouchage, vous allez devoir le poncer pour que la surface soit bien lisse. Attendez que l’enduit soit bien sec. Vous pourrez ensuite poser la sous-couche. Choisissez par exemple une sous-couche universelle en grande surface de bricolage. Cette préparation vous permet d’économiser de la peinture. Elle est indispensable si vous peignez un plafond neuf, en placo.

La bonne technique pour peindre le plafond

Débutez toujours par le coins et les bords de la pièce avant de passer à la surface. Commencez à peindre avec le pinceau rond et la brosse à rechampir le long des zones étroites. Utilisez ensuite le rouleau à peinture pour les grandes surfaces. Peignez à la brosse ronde partout où le plafond et les murs se rejoignent et où il y a des coins et des bords.

Prenez beaucoup de peinture avec le pinceau à rechampir et étalez-la avec précaution. De cette façon, vous n’aurez pas à peindre deux fois dans ces zones critiques. Tournez légèrement le pinceau pendant que vous peignez, les bords seront ainsi plus droits et il y aura moins de gouttes.

Passez aux grandes surfaces : vous allez peindre le plafond à proprement parler. Pour cela, vous aurez besoin du rouleau, d’une grille à brosse et d’une perche télescopique. Si possible, utilisez une échelle ou un échafaudage. Ainsi, vous évitez de devoir travailler les bras tendus au-dessus de la tête sur de longues périodes. Faites également des pauses régulières. Cela permettra d’éviter les tensions, les maux de tête ou de dos.

Répartissez la peinture uniformément sur le rouleau à l’aide de la grille d’essuyage. Roulez lentement la peinture sur la surface avec une légère pression. Ainsi, vous pouvez peindre le plafond sans qu’il y ait de gouttes ou d’éclaboussures.

Vous pouvez éviter les traces et les taches en peignant le plafond dans deux directions et en croisant les couches. Par exemple, d’abord parallèlement au côté de la fenêtre, puis perpendiculairement à celle-ci.

Conseil pour les plafonds tapissés : si un bord du papier peint se détache lorsqu’on peint par-dessus, il suffit d’appliquer un peu de peinture derrière la surface décollée avec le pinceau plat et d’appuyer à fond avec le rouleau.

Partager ce conseil