Réda, le peintre de paris // Entreprise de rénovation // Tous corps d’état
Carrelage

Comment bien choisir son carrelage ?

Le carrelage continue à être largement apprécié, même s’il est parfois concurrencé par les revêtements de sol en PVC. Avant d’acheter son carrelage, un certain nombre de critères doivent être pris en compte.

En voici les principaux.

1. Les différents types de carrelages

Le carrelage est un revêtement de sol en terre cuite. Il en existe différents types :

  • En pierre naturelle travaillée : granit, ardoise, marbre, etc.;
  • En grès : cérame émaillé ou non, pleine masse;
  • En terre cuite ou argile cuit : les tomettes, carreaux de ciment, etc..

 

Aujourd’hui, de nombreux motifs sont des imitations d’autres revêtements. On trouve ainsi des carreaux de ciment, de l’imitation parquet, des motifs pierre, ardoise, béton.

Vous recherchez un carreleur à Paris? Contactez-moi pour obtenir un devis gratuit!

2. Taille et forme des carreaux

La tendance actuelle est aux carreaux de sol de grande taille (60 x 60 cm / 80 x 80 cm / 120 x 60 cm), alors qu’on posait des carrelages beaucoup plus petits il y a quelques années. Il faut savoir que les colles actuelles permettent d’obtenir d’excellents résultats même avec de très grands formats. Il faut cependant un double encollage.

On limitera la taille dans une salle de bain, de manière à réduire l’effet glissant des dalles mouillées. A l’inverse, dans un séjour ou un salon, privilégiez les grands modèles. Ils aident à agrandir visuellement la pièce.

En ce qui concerne la forme, vous trouverez des carreaux carrés ou rectangulaires. Les lames sont aussi possibles, tout comme les carreaux octogonaux ou hexagonaux (tomettes).

3. Quelle couleur pour le carrelage ?

Il faut garder à l’esprit qu’un carrelage de sol se garde longtemps. Evitez les modèles trop voyants dont vous vous lasseriez. De même, mieux vaut opter pour un carrelage classique, qui ne se démodera pas aussi vite.

Je vous recommande des blancs cassés, des gris, des taupes. Sachez que les couleurs foncées feront ressortir la décoration de la pièce. Concernant la facilité d’entretien, il n’y a pas de règle particulière à respecter, puisque les saletés se voient davantage sur les carrelages clairs, mais que les carreaux foncés sont plus facilement marqués par le calcaire.

4. Qu’est-ce que la norme PEI et le MOHS ?

Il existe deux normes auxquelles être attentif lors de l’achat de votre carrelage. La première est le PEI, qui vous indique la résistance à l’abrasion et le niveau de passage.

Que choisir ?

  • PEI II : passage modéré (chambre, salle de bain);
  • PEI III : passage normal, usage moyen fréquent (salon, salle à manger);
  • PEI IV : un passage important, très bonne résistance pour toutes les pièces, y compris la cuisine;
  • PEI V : passage intensif (hall d’immeuble, restaurants, bureaux, magasins).

 

Informez-vous aussi sur la résistance au poinçonnement, à l’eau et aux produits chimiques.

Le MOHS définit la résistance aux rayures. Voici l’échelle à prendre en compte :

  • MOHS 1 à 4 : faible résistance;
  • MOHS 5 à 6 : résistance correcte;
  • MOHS 7 à 8 : bonne résistance;
  • MOHS 9 à 10 : très bonne résistance.

Privilégiez toujours un carrelage entre 8 et 10 mm d’épaisseur.

5. Que faut-il acheter pour la pose du carrelage ?

Une fois que vous aurez déterminé quel carrelage vous voulez poser, vous devrez calculer la quantité qu’il vous faut. Généralement, si vous apportez le plan et les dimensions de la pièce au fournisseur, il vous calculera la quantité nécessaire, en prenant en compte les découpes et les chutes. Il déterminera aussi la quantité de plinthes.

Pour faire simple, vous avez besoin du nombre de mètres carrés de votre pièce et d’un pourcentage supplémentaire de perte pour les coupes. La quantité additionnelle sera modulée en fonction du type de pose :

  • 5% pour la pose droite;
  • 8 à 10 % pour la pose en diagonale;
  • plutôt 10% pour les carrelages imitations;
  • et 10% également pour les joints décalés.

 

Il vous faudra aussi du produit de jointage pour carrelage.

Les différents types de joints :

  • Le joint époxy : plus cher à l’achat mais qui n’est pas sujet aux taches;
  • Le joint à base de résine;
  • Le joint classique au ciment avec adjuvant pour éviter les taches. 

 

Les outils pour la pose du carrelage :

  • Niveau, mètre, crayon;
  • Genouillère et gants;
  • Sceau, mélangeur, mortier de colle et mortier de jointement;
  • Croisillons;
  • Spatule n°9 sol ou 6 sur les murs pour la colle, un double encollage est nécessaire sur l’arrière du carreau avec une spatule plate, et également sur le sol;
  • Carrelette ou scie à eau (pour les bricoleurs moins réguliers) pour recouper les carreaux;
  • Éponge, spatule et maillet en caoutchouc pour les finitions après l’encollage.

 

Vous recherchez un carreleur à Paris? Contactez-moi pour obtenir un devis gratuit!

6. Préparer la pose du carrelage

Le carrelage se colle au sol sur une surface lisse. La pose nécessite éventuellement un ragréage, ou une chape très étale. Lissez le sol si vous posez sur un ancien carrelage. Ne jamais poser sur un parquet.

Choisissez ensuite comment assembler le carrelage :

  • Droit;
  • En diagonale;
  • En damier;
  • En mosaïque ou avec insertion de tapis.

Le carrelage collé perpendiculairement à la pièce allonge l’espace. Pour rétrécir visuellement, on pose en parallèle, par rapport à la porte. Un calepinage est recommandé.

Partager ce conseil