Taboola

Entreprise de rénovation // Tous corps d’état

Pièce délabrée

Conseils pour réussir vos travaux de rénovation

Pour un particulier qui se lance dans les travaux et qui n’a donc pas la routine d’un professionnel, la rénovation peut parfois relever de la galère. Certains aiment bricoler, d’autres choisissent cette option pour faire des économies, mais cela leur pèse ! Même si vous confiez votre chantier à une entreprise, ce n’est pas forcément gagné ! Vous allez devoir planifier les travaux et effectuer un suivi régulier.

Suivez nos conseils ! Nous envisagerons dans cet article les différents points qui relèvent de la rénovation d’ensemble d’un logement.

Avant de démarrer : bien planifier les travaux de rénovation

Commencez par une liste complète des points qui doivent être améliorés dans le logement. Faites-vous au besoin conseiller par un architecte ou par un maître d’œuvre si vous ne savez pas dans quel ordre gérer le chantier.

Il est fréquent que les artisans refusent d’intervenir parce qu’un autre professionnel n’est pas encore passé. C’est pourquoi vous devez définir un ordre logique. L’électricien doit souvent percer des cloisons, il est bon qu’il effectue ses travaux avant le plâtrier ou le plaquiste, qui viendront réparer les murs.

Communiquez votre calendrier aux entreprises pour qu’elles puissent s’organiser. Dans le cas d’une rénovation importante, vous devez d’abord veiller au clos couvert, c’est-à-dire par exemple faire réparer le toit s’il y a une fuite. Les finitions et la peinture viendront en dernier.

Planifiez aussi votre budget, rassemblez les devis si vous avez recours à un emprunt. Il est bon de prévoir entre 10 et 15 % en plus pour les imprévus. Il y en a presque toujours ! Ce budget vous permettra de sélectionner les entreprises.

Consultez les services municipaux pour connaître les règlements attachés à votre lieu de résidence, faites les demandes préalables de travaux.

Si votre chantier porte sur plus de 170 m², il vous faudra obligatoirement un architecte. Il vous aidera à choisir les entreprises et à gérer votre chantier. Pour les logements plus petits, vous pouvez le faire vous-même, mais prenez en compte que la sélection des artisans et le suivi du chantier prennent du temps.

Vous souhaitez effectuer une rénovation immobilière à Paris ? Contactez UPOQ pour obtenir un devis de rénovation gratuit!

Rénovation de toiture

Vous vous lancez dans la rénovation d’un bâtiment ? La première mesure à prendre est de faire vérifier l’étanchéité de la toiture. L’entreprise de rénovation pourra ainsi repérer des fuites localisées (ardoises ou tuiles cassées), qui pourront directement être réparées. Vous ferez aussi vérifier la charpente, pour trouver des poutres abîmées ou du bois attaqué par les parasites.

Si le toit est très endommagé, les tuiles anciennes et poreuses, mieux vaut faire remplacer l’intégralité de la couverture. Si vous optez pour une rénovation à l’identique, une déclaration préalable de travaux n’est pas requise. Elle est indispensable, à l’inverse, si vous changez de type ou de couleur de tuiles. En secteur Monuments Historiques, votre demande sera soumise à l’autorisation de l’architecte des Bâtiments de France.

Vous avez aussi tout intérêt à faire réaliser un traitement de l’ancienne (ou de la nouvelle toiture) pour éviter la formation de mousse.

Rénovation du chauffage

Les aides à transition énergétiques sont nombreuses et c’est une excellente raison pour envisager le remplacement du chauffage par une solution plus performante et plus écologique. En particulier, si vous faites refaire votre toiture, vous pourriez en parallèle être tenté par la pose de panneaux photovoltaïques.

Mais il existe d’autres solutions pour un chauffage écologique. L’essentiel est de remplacer les anciennes chaudières au fioul ou au charbon. Si vous disposez déjà d’un réseau de radiateurs, vous pouvez opter pour une chaudière bois de dernière génération, une chaudière à pellets ou encore pour une chaudière gaz à condensation, éventuelle à basse température bas Nox. Autre alternative : la pose d’une pompe à chaleur air /eau.

Dans les logements qui ne disposent pas de réseaux de radiateurs à eau, optez pour des radiateurs électriques à inertie ou pour une PAC air / air qui vous servira de climatisation réversible. Il est important de faire le point avec l’installateur et de bien vous renseigner. Certains modes de chauffage seront faciles à installer, d’autres demanderont plus de travaux.

Mise aux normes du réseau électrique

Quand vous achetez un logement, le vendeur doit vous communiquer le diagnostic électrique. Vous aurez ainsi une idée des problèmes à résoudre. Transmettez le diagnostic à une entreprise d’électricité qui pourra vous donner une idée des coûts. Mais surtout, il vous faudra préciser ce que vous souhaitez : si la mise à la terre est toujours nécessaire, vous n’aurez pas besoin du même type de réseau selon que vous voulez brancher des radiateurs électriques ou que vous utiliserez des radiateurs à eau !

L’aménagement d’une nouvelle cuisine nécessitera aussi la création de prises, dont certains sont spécifiques, comme pour la table de cuisson ou le four électrique. Dans l’idéal, établissez avec l’électricien un schéma de répartition des prises et de branchement des appareils.

Toutes les prises peuvent être modifiées ou déplacées. Parfois, cela occasionnera des dégâts aux murs, veillez à prévoir le passage du plâtrier après la rénovation électrique du logement.

 

Rénovation de la cuisine et de la salle de bain

Les pièces d’eau contribuent à votre confort. Dans un logement ancien, il n’est pas rare qu’elles soient complètement obsolètes : décoration datée, équipement ancien abîmé, couleurs improbables. Si vous devez modifier les arrivées d’eau et les écoulements, consultez toujours un entreprise avant de planifier votre nouvelle cuisine ou votre nouvelle salle de bain. Souvent, il est possible de réutiliser, moyennant quelques aménagements, les anciennes évacuations.

Dans la salle de bain, la tendance est au remplacement des anciennes baignoires en fonte par une douche à l’italienne. Vous pouvez aussi, si votre pièce d’eau est assez grande, conserver une baignoire et ajouter une douche. Les baignoires sont très appréciées des familles ayant des enfants en bas âge et il faut en tenir compte.

Pensez à l’installation d’un sèche-serviette et d’une VMC. Les carrelages peuvent être repeints s’ils ne sont pas abîmés, mais vous pouvez aussi opter pour des lambris PVC. Changer un WC n’est pas forcément onéreux. Ce sera l’occasion d’opter pour un système encastré dans le mur et pour un modèle suspendu, qui facilite le nettoyage.

La cuisine doit généralement être entièrement repensée, par exemple pour optimiser les rangements ou encore pour créer un îlot central ou un bar. Si la pièce ne dispose pas d’extraction efficace, faites rénover la VMC et installez une hotte puissante. Dans les logements contemporains répondant aux normes d’isolation BBC, on ne peut généralement pas prévoir d’extraction de hotte, vous devrez donc opter pour le recyclage de l’air.

Gérez bien l’espace en laissant un dégagement de 80 cm devant le réfrigérateur, de 85 cm devant un four, de 1 m devant une cuisinière, et de 90 cm devant un lave-vaisselle. Faites ajouter des prises électriques à hauteur de plan et veillez à l’éclairage, en particulier en insérant des spots au-dessus de l’évier et des plaques de cuisson.

Concernant la robinetterie, faites attention au bas de gamme qui s’use toujours plus vite et s’entretient difficilement.

Vous avez besoin de rénover une salle de bain à Paris? Contactez-moi pour obtenir un devis un rénovation gratuit!

Rénovation des menuiseries extérieures

Vous pouvez avoir besoin de percer une nouvelle fenêtre, mais généralement, vous devrez plutôt utiliser l’existant et optimiser l’isolation, grâce à du double ou triple vitrage. Faites appel à un entreprise pour vous conseiller le matériau le mieux adapté à vos souhaits.

Les fenêtres en PVC sont les plus isolantes, mais elles ont la réputation d’être peu esthétiques. Ce n’est plus vrai grâce aux films de surface qui permettent de leur donner couleur et texture, par exemple une imitation chêne naturel. Vous pouvez néanmoins opter pour des fenêtres en bois, en particulier dans les centres historiques, mais en gardant à l’esprit que ces fenêtres nécessitent un entretien régulier. La troisième option est l’aluminium, qui vous permet toutes les teintes.

Renseignez-vous bien, car il est parfois plus cher de faire remplacer simplement les vitres et de conserver le cadre. De plus, l’étanchéité ne sera pas optimisée.

Les volets peuvent être poncés et repeints, ou remplacés par des volets roulants en monobloc.

Dans votre budget, n’oubliez pas d’inclure la remise en état des murs autour des fenêtres. Le devis devrait toujours mentionner l’enlèvement des anciennes menuiseries.

Partager cet article